Gouvernance

34202Cette thématique mérite sans doute d’être creusée si l’association que vous diagnostiquez rencontre des difficultés :
-> Pour recruter, pour maintenir ses effectifs bénévoles
-> Pour stabiliser son conseil d’administration ou pour renouveler son bureau
-> Pour améliorer les relations entre les bénévoles et les salariés
-> Pour être réactive lorsqu’elle doit prendre des décisions stratégiques…

Accès rapide
diamond De quoi parle-t-on ?
11330 Quelles particularités pour la culture ?
5116 Que proposer à la structure ?


De quoi parle-t-on ?diamond

La gouvernance désigne « l’ensemble des mécanismes mis en place permettant un alignement du fonctionnement d’une organisation sur les objectifs et les valeurs du projet associatif » (Jean-Louis Laville).



34202

A l’origine synonyme de « gouvernement », la notion de gouvernance fut utilisée dans les années 1930 par des entreprises désireuses de mettre en place des systèmes de contrôle permettant d’éviter les risques liés à une trop grande liberté laissée aux dirigeants. Elle se diffusa ensuite progressivement au reste de la société (Etat, collectivités locales, structures de l’ESS…).



La gouvernance est essentielle au pilotage d’une association et à la confiance que les parties prenantes peuvent lui accorder. Un « fonctionnement démocratique » est par exemple l’un des trois critères requis pour l’obtention de plusieurs agréments délivrés par l’Etat (agrément Education Nationale, agrément Jeunesse et Education Populaire), avec les critères de poursuite de l’intérêt général et de transparence financière.

Il est donc important que les différentes instances jouent leur rôle : une AG garante du projet associatif, un CA avec une fonction stratégique d’orientation et d’anticipation…

Quatre types de gouvernance associatives ont été identifiés par l’enquête menée (en 2010) par Le Mouvement Associatif et Le Cnam :
-> la gouvernance professionnalisée (35 %)
-> la gouvernance militante (28 %)
-> la gouvernance resserrée (25 %)
-> la gouvernance externalisée (14 %)

typo gouvernance

Styles de gouvernance associative (enquête CPCA – Cnam 2010)

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter ici la synthèse des résultats de cette enquête.

Haut de page ↑


 Quelles particularités dans la culture ?11330

L’enquête fait ressortir la gouvernance militante et la gouvernance professionnalisée comme modes de gouvernance dominants dans le secteur culturel. Cependant, vous pourrez rencontrer des associations avec une « gouvernance externalisée » et très probablement des situations de gouvernance « resserrée » avec le cas particulier dans la culture du « fondateur – salarié ».

Caractéristiques des styles de gouvernance associative (Enquête Mouvement Associatif – Cnam 2010)

Caractéristiques des styles de gouvernance associative (Enquête Mouvement Associatif / Cnam 2010)

Les cas de gouvernance « resserrée » autour d’un fondateur salarié sont assez fréquents dans le spectacle vivant : du fait de la simplicité des démarches et des modes de financement, la plupart des compagnies sont constituées en association.

Cette situation peut présenter des risques si le directeur artistique intermittent venait à être reconnu comme étant dirigeant bénévole de fait par Pôle Emploi.

Risque

Risque pour le « Fondateur – Salarié », dirigeant bénévole de fait

Si vous observez des carences sur ce point, une sensibilisation sur les conséquences semble être un préalable incontournable.

Haut de page ↑


Que proposer à la structure ?5116

La gouvernance peut avoir des effets sur la réussite de l’accompagnement : si dès la phase de diagnostic, les administrateurs sont éloignés ou peu mobilisables, ou sans bonne connaissance des enjeux, l’accompagnement risquerait de se cantonner à un long tête à tête entre le porteur de projet et le consultant…

En fonction de la situation, vous trouverez ci-dessous des pistes de ressources à proposer à la structure ou à utiliser dans votre diagnostic.

N’hésitez pas à nous suggérer d’autres ressources pour compléter cette liste.

L’association est-elle dans le cas du fondateur – salarié ? -> L’association n’est peut-être pas consciente des risques encourus lié au statut de dirigeant bénévole de fait.
-> Vous pouvez l’évoquer et lui indiquer que le DLA peut clarifier, aider à sécuriser cette situation.
L’association a-t-elle retenu la gouvernance comme thématique d’accompagnement ? -> La précision des objectifs et un nombre de jours adapté à la mission : cette thématique est lourde à traiter.
L’association n’a pas retenu la gouvernance comme axe de d’accompagnement ? -> N’hésitez pas à l’indiquer au consultant afin qu’il y porte une attention particulière (en off), quitte à en faire l’objectif secondaire du DLA.
La gouvernance ne vous semble pas être un objectif prioritaire, même si elle reste un frein au développement de la structure ? -> Vous pouvez l’orienter vers une formation (dispositif de formation des bénévoles, une formation CRIB / réseau / fédération…)
-> ou vers un outil comme le questionnaire en ligne de la FONDA afin de la sensibiliser.

Haut de page ↑

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s